LES ACTUAL.ID

ACCIDENTS DU TRAVAIL : POURQUOI RESTER LES BRAS CROISÉS QUAND ON PEUT FAIRE QUELQUE CHOSE ?

9 accidents du travail sur 10 sont liés aux comportements humains. Bonne nouvelle ! 90 % des accidents peuvent être évités. La clé ? Id'Quation a mis au point un module de formation unique centré sur les personnes et leurs comportements. Pour leur redonner le pouvoir d'agir sur leur santé et leur sécurité.


Les préventeurs le constatent, les formations qui familiarisent les collaborateurs aux techniques de prévention, aux normes, aux équipements et aux gestes, atteignent vite leurs limites.
 

Les limites des actions classiques de prévention
 

L'animation managériale ne permet pas non plus de franchir un certain seuil de résultats, les rites se transformant souvent en moments répétitifs, subis et mal vécus.
Mais une autre approche de la prévention est possible, centrée sur les personnes elles-mêmes et non sur les techniques ou les outils. En effet, les accidents sont toujours le résultat d'un ensemble de causes, et dans cet ensemble le facteur humain est présent dans 9 cas sur 10.
 
Agir sur les comportements d'imprudence involontaire
 

Donc agir sur le facteur humain, en particulier sur les comportements d'imprudence involontaire est immédiatement efficace. En effet les règles, les comportements et l'utilisation des équipements sont connus des collaborateurs. Mais le facteur humain va amener ceux-ci à les ignorer et à prendre des risques inconsciemment. Le mécanisme en est connu : la fatigue ou l'empressement, et d'autres états encore vont altérer la vigilance, et provoquer des comportements à risque. Plus nous nous sentons en sécurité, moins nous sommes en vigilance !
 
Le réflexe de chercher une cause externe
 

Pour agir efficacement contre les accidents et les maladies professionnelles, il faut donc amener la personne à rétablir sa vigilance, et provoquer en elle une prise de conscience qu'elle est elle-même porteur d'un facteur de risque. C'est un premier pas très important, car le premier réflexe lorsque l'on est victime d'un accident ou d'un presqu'accident est d'en attribuer la cause à un facteur externe, que ce soit l'environnement ou les autres. L'enjeu est de passer du syndrome "c'est-à-cause-de" à "je peux agir".
 
Revisiter le film de l'accident
 

Il existe une technique efficace pour obtenir cette prise de conscience : s'ancrer dans le vécu personnel de la personne. Malheureusement toute personne a déjà été victime d'un accident ou d'un presqu'accident, que ce soit dans sa vie professionnelle ou dans sa vie privée. Il s'agit d'utiliser constructivement cet ancrage émotionnel et de l'analyser. On amène la personne à revisiter « son film personnel de l'accident », avec une grille qui lui fait prendre conscience de son implication inconsciente dans la prise de risque, et de comment cet accident aurait pu être évité.
 
Provoquer des déclics comportementaux
 

Lier le comportement à risque ayant provoqué l'accident à ses conséquences, ou à ses conséquences possibles s'il s'agit d'un presqu'accident, est souvent un moment émotionnel très fort : car c'est alors l'instinct de survie qui se rétablit dans la personne, et le souci de prendre soin de soi et des autres prend le dessus : les comportements en sont changés durablement. Certaines personnes disent même qu'il y a un avant et un après. 
 
Redonner à chacun le pouvoir d'agir
 

Pour conclure ce voyage vers la prévention et la mise en protection de ce qu'on a de plus précieux en soi, sa vie, on conclura en guidant les personnes dans la reconquête de leur pouvoir d'agir. Il s'agit de leur donner des points de repère dans l'action, qui deviendront des réflexes : la prudence, l'attention aux comportements des autres, et à leurs alertes, ou celle qu'on peut leur donner. Prévenir les accidents, c'est aussi être solidaire et se sentir tous concernés par la sécurité et la santé au travail, comme dans sa vie.
 
Play Safe : la vigilance d'entrée de jeux
 

ID.QUATION propose un module de formation qui, grâce à des techniques d'animation originales et efficaces, permet de provoquer les prises de conscience et l'implication des personnes, puis des déclics comportementaux de prudence et de mise en sécurité. Pour pérenniser ces comportements de prudence consciente, Play Safe guide les participants dans l'action, grâce à un outil spécifique : CAP Prévention.